Imprimer cette page

Une évaluation de l’emploi d’aide familiale

Texte de réflexion

Le but de cette recherche est d'évaluer l'emploi d'aide familiale au moyen d'un plan d'évaluation des tâches, méthode utilisée couramment dans les grandes entreprises de divers secteurs afin d'établir la structure salariale. Elle vise à donner un point de repère aux aides familiales et à leurs employeurs pour la négociation des salaires et des conditions de travail. Les résultats présentés ont également pour objectif d'informer les décideurs politiques quant au contenu et à la valeur de ce travail et de formuler des recommandations à l'égard des lois du travail et de l'immigration.

Les aides familiales, presqu'exclusivement des femmes, sont embauchées pour s'occuper d'enfants, effectuer le travail ménager et prendre soins d'adultes malades, handicapés ou en perte d'autonomie dans une résidence privée. La non-rémunération, voire l'invisibilité, du travail ménager accompli principalement par les femmes dans leurs propres foyers déteint sur la conception de la valeur de ce travail, même quand il est accompli par une « professionnelle ». En effet, il est toujours considéré comme un sous-emploi; il renforce la division sexuelle du travail et le partage égalitaire des tâches entre hommes et femmes.

Plusieurs aides familiales, par ailleurs, sont recrutées à l'étranger, notamment dans le cadre du Programme fédéral concernant les aides familiaux résidents. À la problématique de la non- reconnaissance du travail accompli historiquement par les femmes s'entremêlent ainsi celles des rapports de classe et d'ethnie.

 

Pour commander la publication, merci de nous contacter à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.